Forum : AFL
Bienvenue Invité   [S'inscrire]  [Connexion]
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »
 Sujet : Tirage coupes. 10-08-2018 11:32:06 
Laurent Coulon

Quand arrive le tirage des différentes coupes, ça sent la rentrée !

En coupe Gambardella-Crédit Agricole (coupe de France U19), l'AFL devra se déplacer à Nîmes Lassalien (1er ou 2 septembre)

 

En coupe de France, l'AFL ne rentrera que plus tard mais les premiers matches sont programmés le 26 août.

Les équipes lozériennes se rencontreront entre elles lors du 1er tour

1) Grandrieu-Rocles / le Malzieu

2) Fournels / Aumont

3) Chirac / Valdonnez

4) Badaroux / Foot Sud Lozère

5) Marvejols / le Buisson

8) le Collet / St Christol

 

2ème tour le 2 septembre :

Vainqueur 1 / vainqueur 3

vainqueur 2 / vainqueur 5

vainqueur 6 (Bessèges D3 ou Cendras D3) / vainqueur 4

 

Le championnat de N3 débutera samedi 18 août à 18h à Mende avec la réception de Tarbes, relégué de N2.

Les championnats des équipes 2 et 3 de l'AFL débuteront le 9 septembre, le 16 sera consacré aux coupes (France 3ème tour / Région / District et cadrage Lozère)

 

 Sujet : Re:Tirage coupes. 26-08-2018 18:40:15 
Laurent Coulon

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la hiérarchie n'a pas été respectée pour ce premier tour de coupe de France en Lozère. Force est restée aux équipes recevantes qui accueillaient un adversaire évoluant une division au-dessus.

Marvejols a battu le Buisson 2-0 (doublé de Cartaillac) et se déplacera à Fournels dimanche pour le 2ème tour. Les Aubracois ont en effet battu Aumont 2-1.

Chirac a battu le Valdo 2-1 après prolongations et se déplacera donc au Malzieu, vainqueur 4-2 ap à Rocles-Grandrieu.

Badaroux qui a battu Foot Sud Lozère 3-1 se déplacera dans le Gard.

 Sujet : Re:Tirage coupes. 30-08-2018 11:25:06 
Laurent Coulon

Tirage de la coupe d'Occitanie (dimanche 16 septembre)

AFL 2 / St Privat

et un explosif derby Gevaudan / Marvejols sports !

 Sujet : Re:Tirage coupes. 01-09-2018 13:59:50 
Laurent Coulon

En coupe de France, Badaroux s'est incliné 2-0 à Bessèges. L'arbitre s'est trompé en saisissant le score sur la tablette !

Dommage et tant pis pour moi d'avoir félicité l'ASB sans avoir vérifié le résultat auprès des personnes compétentes. Content

 

 Sujet : Re:Tirage coupes. 06-09-2018 19:34:48 
Laurent Coulon

Entrée au 3ème tour paisible pour l'AFL qui devra se déplacer à Cournonterral (D3) le 16 septembre.

A noter que des 23 adversaires potentiels, c'était le plus faible ! 

Pendant ce temps, Marvejols accueillera Vergèze et Chirac accueillera Nîmes Soleil Levant, deux clubs de R2.

 Sujet : Re:Tirage coupes. 06-09-2018 19:52:57 
Laurent Coulon

Les deux matches de la coupe d'Occitanie ne pouvant se dérouler le dimanche 16 septembre (St Privat et Marvejols jouant en coupe de France) sont programmés mercredi 12.

AFL 2 / St Privat (R3)

Rude semaine pour St Privat qui, le dimanche, accueillera Beaucaire (N3) en coupe de France.

 

 Sujet : Re:Tirage coupes. 06-09-2018 20:03:04 
Laurent Coulon

Un bel exemple de reconversion d'un joueur vers l'arbitrage et un super témoignage. Eh oui, les joueurs, même au plus haut niveau ne connaissent pas les lois du jeu !

 

Gaël Angoula : «Jamais je ne me serais vu arbitrer»

(Publié le jeudi 6 septembre 2018 à 18:55 sur l'Equipe.fr par Antoine Maumon de Longevialle)

 

Étiqueté sanguin durant sa carrière, l'ancien défenseur Gaël Angoula s'est découvert une passion pour l'arbitrage, il y a deux ans. Il officie déjà en National.

 Gaël Angoula n'en est plus à une surprise près. En 2012, c'est à trente ans passés qu'il avait découvert la Ligue 1, à Bastia. Sans être passé par un centre de formation et après avoir connu la prison, neuf ans plus tôt (1). À trente-six ans, et après des passages à Angers et Nîmes (en L1 et L 2), l'ancien latéral parfois impulsif a raccroché les crampons... pour prendre le sifflet. Quatrième arbitre de Bordeaux-Strasbourg (0-2, 1re journée) et Dijon-Caen (0-2, 4e journée), il exerce déjà en National. Ce vendredi soir, il sera aux commandes de Concarneau-Pau, «avec la même excitation» que quand il était joueur. Ce qui le surprend lui-même.

«Plus jeune vous étiez réfractaire à l'autorité, aujourd'hui vous l'incarnez. Comment le basculement s'est-il opéré ?
C'était à Nîmes, fin 2016. Les lundis, en salle d'étirement et de musculation, je croisais Nicolas Rainville, qui m'avait arbitré en Ligue 1. J'ai commencé à échanger avec lui et à lui poser plein de questions : "Comment se passent vos déplacements ? Vos stages ? Vos relations avec les collègues ?" Je regardais ses matches et je lui demandais pourquoi il avait sifflé ça et pas ça, j'essayais de comprendre ses déplacements. Les lundis, c'était cool : j'avais hâte de débriefer. En janvier (2017), je lui demande s'il existe des passerelles vers l'arbitrage pour les joueurs pro. Il se renseigne et me dit qu'il faut avoir été pro cinq années et avoir au plus trente-quatre ans au 1er janvier de l'année de sa candidature. C'était parfait pour moi, mais j'avais encore un an de contrat à Nîmes. J'étais dans une impasse : si je ne déposais pas ma candidature à ce moment-là, je loupais cette possibilité de reconversion puisque j'avais pile trente-quatre ans.

Vous avez arrêté votre carrière de joueur pour devenir arbitre ?
C'est ça. J'ai fini ma saison et j'ai rompu ma deuxième année de contrat en accord avec Nîmes. Ça peut surprendre !

Surtout quand on connaît votre parcours. Vous étiez aussi catalogué comme un joueur agressif...
J'ai eu cette étiquette-là parce que j'ai eu des accrochages avec des adversaires médiatisés (notamment un avec Zlatan Ibrahimovic) et dans un club (Bastia) qui était dans la tempête médiatique. Quand on pense à Gaël Angoula, on pense à "voyou de terrain", mais je n'ai reçu qu'un carton rouge en pro et un en amateur.

Comment, en seulement un an et demi, êtes-vous passé de votre découverte de l'arbitrage à diriger des matches de National ?
Début mars (2017), on me permet d'arbitrer un match de moins de 17 ans Excellence. Je me rends compte de la difficulté des courses et des prises de décision, mais je prends du plaisir. Donc, je fais les démarches auprès de Pascal Garibian, le directeur technique de l'arbitrage, et d'Éric Borghini, le président de la commission fédérale des arbitres. Leur confiance a été déterminante. Nicolas Rainville m'a transmis le bouquin des lois du jeu en me disant : "Pour la théorie, tu dois apprendre ça." Bien sûr, en tant que joueur, je n'en connaissais strictement rien ! Je ne savais même pas qu'il y avait dix-sept lois, ni même qu'il y avait des "lois du jeu"... J'ai traîné ce pavé partout : en déplacement, dans le vestiaire, en salle de muscu, quand j'étais invité quelque part... Je révisais partout, je n'avais que trois mois et demi avant la théorie.

Comment vos coéquipiers à Nîmes ont-ils réagi ?
Ils ont rigolé, mais ils ont vite arrêté de me chambrer en voyant que c'était sérieux. Donc, en juin, j'ai passé ma théorie : des mises en situation et une dissertation. Quand tu dois te replonger à trente-quatre ans dans la méthodologie d'une dissertation, ce n'est pas simple... J'ai eu 14 ou 15, puis j'ai passé la pratique, et j'ai été promu deux fois en seulement quelques mois. Je suis plus que content. Il y a un an, je n'étais pas sûr d'avoir ma théorie, j'ai pris des risques en me mettant au chômage pour basculer dans une reconversion. J'avais bossé dur en tant que joueur, mais c'était différent. Là, j'ai vraiment bossé. Deux semaines avant la théorie, je dormais à la Ligue du Languedoc-Roussillon pour travailler. C'était entraînement à 9 heures, puis douche à la maison, ma femme me donnait une gamelle et je retournais à la Ligue réviser tout l'après-midi et toute la nuit. J'ai dû mettre ma famille de côté alors que j'avais deux enfants et que ma femme était enceinte d'un troisième.

Quel est le plus étonnant quand on passe du côté des arbitres ?
C'est le travail qu'on doit faire. Qu'il soit athlétique, mental ou de préparation des matches. Pour Concarneau-Pau (ce vendredi soir), j'ai regardé deux matches de Concarneau et deux de Pau. Dire que les arbitres sont dans leur bulle et qu'on ne peut pas leur parler, c'est clairement une idée reçue. Arbitrer, c'est être dans une fonction où on s'intéresse à l'autre : aux joueurs, au staff. Quand je prépare mes matches, je me renseigne sur tout le monde. Quand j'étais joueur, je faisais comme si l'arbitre n'était pas là. Je ne savais pas qui c'était. Je ne pouvais même pas te dire quelle avait été la couleur de son maillot.

Comprenez-vous mieux certaines décisions que vous contestiez en tant que joueur ?
Complètement. Et juste en apprenant les lois du jeu. Si vous me sortez cinq joueurs de Ligue 1 ou Ligue 2 qui connaissent les lois du jeu, je vous paie le resto. En les découvrant, j'ai compris pourquoi les arbitres avaient pu me prendre pour une bête. Ils ne font que les appliquer, et toi tu te permets de les contester alors que tu ne les connais pas.

C'est quoi le mieux : jouer ou arbitrer ?
Je dirais arbitrer, parce que ça donne plus de responsabilités. Mais si j'avais été plus jeune, je n'aurais pas pu. Quand les mecs arbitrent à quinze ou dix-sept ans un match de DH face à des adultes, il faut être très costaud. Après, l'arbitrage te fait aussi grandir et mûrir : ça te donne des responsabilités énormes, comme un gars qui est papa à quinze ans.

Votre passé de joueur vous apporte-t-il un plus par rapport à vos collègues arbitres ?
Ça m'arrivait de dégoupiller sur un terrain. Je peux donc sentir le moment où le joueur va avoir un comportement déviant afin de l'en empêcher. Il y a autre chose : pour un truc que je vais siffler, le gars ne va rien me dire parce que j'ai été joueur et qu'il m'accorde une légitimité, alors qu'un autre arbitre pourra se faire contester - ce qui n'est pas forcément juste.

Aujourd'hui, vous demandez-vous pourquoi presque aucun joueur pro ne veut devenir arbitre (2) ?
Tout à fait. J'étais réfractaire à l'autorité, d'accord. Il y a encore deux ans, jamais je ne me serais vu arbitrer. Mais je n'ai jamais été aussi passionné par quelque chose. Chaque situation est différente et peut prêter à discussion. Ce n'est pas du tout figé, c'est ce qui est intéressant. J'en ai parlé avec des joueurs, j'en connais des tonnes qui aimeraient arbitrer. »

(1) Le joueur n'a pas souhaité préciser la durée ni la cause de son incarcération.

(2) Le seul autre exemple en activité est Jérémy Stinat (39 ans), ex-joueur de L 2 entre 2002 et 2011, arbitre en L 1 depuis cette saison.

Gaël Angoula en bref

36 ans.2017 : le 31 mars, il dispute quatorze minutes du match Nîmes- Valenciennes avec le maillot gardois. Il s'agit de sa dernière apparition chez les pros. 2018 : le 3 août, il arbitre son premier match de National, Chambly-Le Mans (2-2). À cette occasion, il sort trois cartons jaunes.

 

 Sujet : Re:Tirage coupes. 06-09-2018 20:17:11 
Laurent Coulon

En coupe de France féminines, l'entente Coeur Lozère AFL-ASB se déplacera à Rouffiac le dimanche 16 septembre pour affronter l'entente Valdonnez-FSL.

Par ailleurs, Aumont accueillera le Malzieu.

 Sujet : Re:Tirage coupes. 17-09-2018 20:38:32 
Laurent Coulon

Coupe Lozère le dimanche 14 octobre : Fournels (D4) accueillera l'AFL II

Les huitièmes de finale ont été tirés au sort ce soir et il y a quelques belles affiches au programme !

 

 Sujet : Re:Tirage coupes. 19-09-2018 19:05:03 
Laurent Coulon

En attendant le tirage au sort du 4ème tour de la coupe de France, il a été procédé au tirage du second tour de la coupe féminine.

Aumont et l'entente Coeur-Lozère AFL-ASB, les deux vainqueurs des duels lozéro-lozériens de ce week-end se retrouveront à Mende le 30 septembre.

 

Petit rappel : Les U19 sont qualifiés pour le 2ème tour de la coupe Gambardella après leur beau succès à Nîmes Lasallien. Malheureusement, il faudra encore se déplacer, ce samedi à Vergèze, un club qui évolue une division au-dessus de l'AFL.

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »